De A à Z: Les compléments alimentaires


[fb_button]

compléments alimentaires

@William Warby, Flickr.com

* Article écrit avec la collaboration de Junior Mentor

(Ou aides ergogènes)

De tout temps et tout lieu, les individus ont été à l’affût de nouveaux moyens d’améliorer leurs performances physiques; les sportifs et athlètes en particulier. Notamment, les gens portent une attention particulière à l’influence de ce qu’ils consomment sur leur performance. C’est ainsi que la consommation de suppléments alimentaires et d’aliments fonctionnels occupe une place grandissante dans la pratique sportive, peu importe le niveau. Ces produits peuvent être destinés à un ou plusieurs usages spécifiques en raison de leur potentiel ergogène: gain de masse et fonction musculaire (ex.: créatine, BCAAs), perte ou contrôle du poids (ex.: carnitine, omégas-3, “fat-burner”), stimulation physique et mentale (ex.: caféine, “pré-workout”), atténuation de la fatigue musculaire (ex.: bêta-alanine), santé sportive (ex.: glutamine), etc.

Autrefois confinée aux sportifs de haut niveau et aux athlètes, la consommation des produits de nutrition sportive gagne progressivement d’autres segments de la population. C’est ainsi qu’un nombre grandissant d’individus est à l’affût de moyens pouvant les aider à mener un mode de vie actif ou encore à maximiser les bénéfices apportés par la pratique d’activités physiques. On assiste aussi à un élargissement des points de vente où ces produits sont disponibles. Par exemple, on remarque depuis quelques années davantage de produits de nutrition sportive sur les étagères des magasins de vente au détail, des pharmacies et des épiceries; alors qu’ils se retrouvaient presque exclusivement dans les centres d’entraînement ou dans les boutiques spécialisées en suppléments alimentaires quelques années auparavant.

À cet effet, la popularité de la nutrition sportive se traduit par une forte croissance du marché mondial. On estime que le marché mondial de la nutrition sportive franchira le cap des 40 milliards de dollars d’ici 2020. Plus souvent qu’autrement, on associe encore à la nutrition sportive le conditionnement et l’emballage souvent tape-à-l’oeil des produits, ainsi que leur promotion souvent agressive; sans égard à la démonstration scientifique de leur efficacité, sécurité ou de leur qualité. Cela est particulièrement vrai dans la mesure où la réglementation du développement et de la mise en marché des produits de nutrition sportive (suppléments naturels et aliments fonctionnels) n’est pas aussi stricte et rigoureuse que celle entourant d’autres types de produits, tels que les produits alimentaires et pharmaceutiques par exemple.

Dans ce contexte, le recours à l’utilisation des suppléments en nutrition sportive compte ses partisans comme ses détracteurs. C’est ainsi que les consommateurs et les autorités s’intéressent de plus en plus au bien-fondé scientifique et éthique des produits mis sur le marché. Il existe toutefois un manque flagrant de connaissances poussées de part et d’autre en matière de nutrition sportive. Aussi, l’information de qualité n’est pas toujours à la portée de tous et chacun, qu’elle soit scientifique, technique ou vulgarisée. Cet état des choses entrave la prise de décision éclairée quant au choix d’utiliser un produit de nutrition sportive donné ou non, ou encore lequel.

Dans une volonté d’informer les lecteurs le plus rigoureusement possible, le potentiel ergogène de certains produits sera exploré dans une série d’articles au cours des prochains mois. Chacun de ces articles traitera d’un aide ergogène en particulier en commençant par une présentation générale, suivi d’une discussion sur son efficacité et sa sécurité; le tout avec un éclairage scientifique.

Sur une note plus personnelle, je ne me prononcerai pas sur l’usage recommandé ou non de ces produits. Le but ici n’est pas de faire du marketing ou de vendre des produits, mais plutôt de fournir des informations scientifiques quant à l’efficacité avérée de ceux-ci ; ce qui se réflètera dans le discours et le ton employés.

compléments alimentaires

Junior Mentor, titulaire d’une maîtrise en sciences pharmaceutiques, agit également comme chargé de cours en matière de nutrition sportive et dopage sportif à l’Université de Montréal. Il œuvre présentement en R&D ainsi qu’en réglementation dans le domaine pharmaceutique, en plus d’intervenir comme conférencier. Enfin, il participe aussi à l’implantation d’un programme de recherche appliquée sur la supplémentation dans le sport à l’Université de Montréal, de concert avec divers partenaires (ex.: Institut National du Sport du Québec [INS]).