De A à Z: La glutamine

[fb_button]

glutamine

* Article écrit avec la collaboration de Junior Mentor

La glutamine aide-t-elle le système immunitaire, la santé digestive et intestinale, la croissance, la réparation musculaire et la récupération…?

Qu’est-ce que la glutamine?

La glutamine est un acide aminé produit en grandes quantités par l’organisme; principalement dans le muscle squelettique (à environ 90%), mais aussi dans le foie, les reins et les poumons. Elle est l’acide aminé le plus abondant dans le muscle squelettique, et constitue environ 20% des acides aminés en circulation dans l’organisme. La glutamine joue plusieurs rôles physiologiques au sein de l’organisme. La glutamine est l’un de 23 acides aminés dits « protéinogéniques », à savoir ceux entrant naturellement dans la composition des protéines. Elle fait donc partie intégrante des protéines se trouvant dans l’alimentation (ex.: viande, produits laitiers). Au-delà de la composition des protéines, la glutamine est un également précurseur de la glutamate, un autre acide aminé protéinogénique. Cela n’a toutefois pas empêché la glutamine d’avoir été considérée comme un acide aminé d’importance secondaire en recherche biomédicale pendant plusieurs décennies. La glutamine est désormais considérée comme un acide aminé « conditionnellement essentiel » depuis 1990. À l’origine de ce changement, se trouve la mise en évidence du rôle de la glutamine comme source d’énergie pour plusieurs types de cellules spécialisées de l’organisme. On compte parmi les cellules en question les lymphocytes et macrophages (du système immunitaire) ainsi que les entérocytes (de l’intestin).

L’intérêt de la glutamine en nutrition sportive repose entre autres sur l’idée de maximiser la fonction immunitaire ainsi que de favoriser la récupération musculaire dans un contexte d’exercice intense, d’entraînement soutenu ou même de surentraînement. D’une part, la fonction immunitaire est souvent mise à mal par le stress physiologique associé à un important effort physique; avec les problèmes de santé qui peuvent en découler (ex.: augmentation des risques d’infections). D’autre part, le rôle de la glutamine dans la composition des protéines pousse plusieurs à en consommer afin de favoriser l’augmentation de la protéosythèse (« anabolisme » par production de protéines) ou l’atténuation de la protéolyse (« catabolisme » par bris de protéines) au niveau musculaire.

La glutamine est commercialement disponible comme supplément sous diverses formulations: alanyl-glutamine; glutamine alpha-kétoglutarate; glutamine malate; glutamine éthyl ester; peptides de glutamine; glutamine méthyl ester; acétyl glutamine, etc. La popularité de la glutamine s’observe notamment par son utilisation croissante comme ingrédient dans les boissons fonctionnelles depuis milieu des années 2000.

La glutamine est-elle efficace?

De façon générale, les études démontrant un effet bénéfique de la supplémentation en glutamine sur la fonction immunitaire furent effectuées chez des sujets symptomatiques ou en condition très précaire (ex.: grands brûlés). Les effets de la supplémentation en glutamine sur la fonction immunitaire observés dans ces populations ne sont généralement pas observés chez les sujets sains (en bonne santé), qu’ils soient entraînés ou non. Pour ces derniers, les données n’indiquent pas une diminution des infections suite à l’administration de glutamine. De même, des données indiquent que la diminution des taux de glutamine provoquée par l’effort physique n’est pas suffisante pour altérer la fonction immunitaire. Cela se constate même pour des durées ou intensités d’effort élevées, remettant ainsi en question le lien glutamine-immunité dans un contexte de nutrition sportive. D’autre part, un nouvel intérêt commence également à prendre forme pour la glutamine en nutrition sportive afin d’optimiser la fonction intestinale ainsi que la digestion. Cela se justifie par les perturbations gastro-intestinales fréquemment observées dans le sport pour diverses raisons. Enfin, il est aussi à noter que l’International Society of Sports Nutrition ne considère pas la glutamine comme efficace pour le renforcement musculaire ni pour l’amélioration des performances sportives.

La glutamine est-elle sécuritaire?

La littérature sur la supplémentation en glutamine indique que celle-ci, dans le respect doses recommandées, ne soulève pas de préoccupation particulière quant à sa sécurité. Par contre, des questions quant aux effets de la consommation de glutamine à doses élevées ont été soulevées par plusieurs auteurs. En effet, la supplémentation en glutamine augmente la production de glutamate par l’organisme au détriment de la production de glutamine. La production de glutamate par l’organisme occasionne à son tour la production d’ammoniaque. Il serait donc théoriquement à craindre que la surproduction d’ammoniaque dans l’organisme présente un danger pour celui-ci (ex.: hyperammonénie); particulièrement en présence de dysfonction hépatique ou rénale pré-existante. En pratique cependant, la littérature disponible indique que la consommation de glutamine, même en grandes quantités, ne suscite pas de toxicité ou d’effet indésirable chez les sujets sains.

Conclusion (de l’éditeur)

La glutamine a toujours eu un potentiel anabolique négligeable ou accessoire. Faisant partie des 20 autres acides aminés dits non-essentiels, ce n’est qu’un acide aminé parmi les autres et elle n’est pas directement responsable de la synthèse protéique, tel les 3 acides aminés dits essentiels ou BCAA. La recherche s’est donc principalement intéressée à son rôle sur le système immunitaire, toutefois, l’exercice physique comme tel ne crée pas suffisamment les conditions favorables à son utilisation. Son potentiel a donc été étouffé dans l’œuf.

glutamine

Junior Mentor, titulaire d’une maîtrise en sciences pharmaceutiques, agit également comme chargé de cours en matière de nutrition sportive et dopage sportif à l’Université de Montréal. Il œuvre présentement en R&D ainsi qu’en réglementation dans le domaine pharmaceutique, en plus d’intervenir comme conférencier. Enfin, il participe aussi à l’implantation d’un programme de recherche appliquée sur la supplémentation dans le sport à l’Université de Montréal, de concert avec divers partenaires (ex.: Institut National du Sport du Québec [INS]).

Articles d’intérêt

Boosting immune function in athletes, Australian Sports Commission, Sports Coach, Greg Cox, volume 28 no.2.

Does glutamine improve athletic performance?, Strength and Conditioning research, Chris Beardsley, 21 août 2013.

La glutamine, site de PasseportSanté, Jean-Yves Dionne, réviseur, novembre 2010.

Glutamine. Destroying the dogma, part 1, David J. Barr, Testosterone Nation, 2010.

Glutamine. Destroying the dogma, part 2, David J. Barr, Testosterone Nation, 2010.

The truth about glutamine, SupplementReviews.com, 20 avril 2012.

The benefits of glutamine – Muscle Building, site de Critical Bench, Marc David, 2006.

Références

Antonio J, Sanders MS, Kalman D, Woodgate D, Street C: The effects of high-dose glutamine ingestion on weightlifting performance, J Strength Cond Res 2002, 16:157-160.

Boelens, P. G., Nijveldt, R. J., Houdijk, A. P. J., Meijer, S., & van Leeuwen, P. A. M. (2001). Glutamine Alimentation in Catabolic State. The Journal of Nutrition, 131(9), 2569S-2577S.

Bongers, T., Griffiths, R., & McArdle, A. (2007). Exogenous glutamine: The clinical evidence. Critical care medicine., 35(9), S545.

Bryan C. Mason and Mark E. Lavallee, Emerging Supplements in Sports, Sports Health. 2012 Mar; 4(2): 142–146.

Calder, P. C., & Yaqoob, P. (1999). Glutamine and the immune system. Amino Acids, 17(3), 227-241.

Candow DG, Chilibeck PD, Burke DG, Davison KS, Smith-Palmer T: Effect of glutamine supplementation combined with resistance training in young adults, Eur J Appl Physiol 2001, 86:142-149.

Castell, L. M. (2003). Glutamine Supplementation In Vitro and In Vivo, in Exercise and in Immunodepression. Sports Medicine, 33(5), 323-345.

Castell, L. M. (2002). Can glutamine modify the apparent immunodepression observed after prolonged, exhaustive exercise? Nutrition (Burbank, Los Angeles County, Calif.), 18(5), 371-375.

Castell, L. M., & Newsholme, E. A. (2001). The relation between glutamine and the immunodepression observed in exercise. Amino Acids, 20(1), 49-61.

Coster, J., McCauley, R., & Hall, J. (2004). Glutamine: metabolism and application in nutrition support. Asia Pacific Journal of Clinical Nutrition, 13(1), 25-31.

Eric R Helms, Alan A Aragon, Peter J Fitschen, Evidence-based recommendations for natural bodybuilding contest preparation: nutrition and supplementation, J Int Soc Sports Nutr. 2014; 11: 20.

Field, C. J., Johnson, I., & Pratt, V. C. (2000). Glutamine and arginine: Immunonutrients for improved health. Medicine and science in sports and exercise., 32(7), S377.

George C. Phillips MD, Glutamine: The nonessential amino acid for performance enhancement, Current Sports Medicine Reports, August 2007, Volume 6, Issue 4, pp 265-268.

Gleeson, M. (2008). Dosing and Efficacy of Glutamine Supplementation in Human Exercise and Sport Training. The Journal of Nutrition, 138(10), 2045S-2049S.

Gleeson, M., Nieman, D. C., & Pedersen, B. K. (2004). Exercise, nutrition and immune function. Journal of Sports Sciences, 22(1), 115-125.

Greenwood, M., Kalman, D. S., Antonio, J., Ziegenfuss, T. N., & Landis, J. (2008). Nutritional Supplements to Enhance Recovery Nutritional Supplements in Sports and Exercise (pp. 409-450): Humana Press.

Haub MD, Potteiger JA, Nau KL, Webster MJ, Zebas CJ: Acute L-glutamine ingestion does not improve maximal effort exercise, J Sports Med Phys Fitness 1998, 38:240-244.

Hiscock, N., & Pedersen, B. K. (2002). Exercise-induced immunodepression– plasma glutamine is not the link. Journal of Applied Physiology, 93(3), 813-822.

Holecek, M. (September 01, 2013). Side effects of long-term glutamine supplementation. Journal of Parenteral and Enteral Nutrition, 37, 5, 607-616.

Kreider RB, Wilborn CD, Taylor L, et al. ISSN exercise and sport nutrition review: research and recommendations. J Int Soc Sports Nutr. 2010;7:7.

Lagranha, C. J., Levada-Pires, A. C., Sellitti, D. F., Procopio, J., Curi, R., & Pithon-Curi, T. C. (2008). The effect of glutamine supplementation and physical exercise on neutrophil function. Amino Acids, 34(3), 337-346.

Lattavo, A., Kopperud, A., & Rogers, P. D. (2007). Creatine and other supplements. Pediatric Clinics of North America, 54(4), 735-760.

Lightfoot, A., McArdle, A., & Griffiths, R. D. (2009). Muscle in defense. Crit. Care Med. Critical Care Medicine, 37(SUPPL. 10), S384-S390.

Melis, G. C., ter Wengel, N., Boelens, P. G., & van Leeuwen, P. A. (2004). Glutamine: recent developments in research on the clinical significance of glutamine. Current opinion in clinical nutrition and metabolic care, 7(1), 59-70.

Nieman, D. C. (2008). Immunonutrition support for athletes. Nutrition Reviews, 66(6), 310-320.

Phillips, G. C. (2007). Glutamine: the nonessential amino acid for performance enhancement. Current Sports Medicine Reports, 6(4), 265-268.

Rosa Neto, J., Lira, F., de Mello, M., & Santos, R. (2010). Importance of exercise immunology in health promotion. Amino Acids, 1-8.

Roth, E. (2008). Nonnutritive effects of glutamine. J. Nutr. Journal of Nutrition, 138(10), 2025S-2031S.

Rutten, E. P., Engelen, M. P., Schols, A. M., & Deutz, N. E. (2005). Skeletal muscle glutamate metabolism in health and disease: state of the art. Current opinion in clinical nutrition and metabolic care, 8(1), 41-51.

Shao, A., & Hathcock, J. N. (2008). Risk assessment for the amino acids taurine, l-glutamine and l-arginine. Regul. Toxicol. Pharmacol. Regulatory Toxicology and Pharmacology, 50(3), 376-399.

Tapiero, H., Mathe, G., Couvreur, P., & Tew, K. D. (2002). II. Glutamine and glutamate. Biomedicine & pharmacotherapy = BiomÈdecine & pharmacothÈrapie., 56(9), 446.

Tjader, I., Berg, A., & Wernerman, J. (2007). Exogenous glutamine–Compensating a shortage? Critical care medicine., 35(9), S553.

Weitzel, L. R., Sandoval, P. A., Mayles, W. J., & Wischmeyer, P. E. (2009). Performance-enhancing sports supplements: role in critical care. Critical Care Medicine, 37(10), 400-409.

Wernerman, J. (2008). Clinical use of glutamine supplementation. J. Nutr. Journal of Nutrition, 138(10), 2040S-2044S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.